Toute l'actu en bref

Le succès de la ligne du Gothard depuis l'ouverture du tunnel ne s'est pas démenti. Au point d'obliger des passagers à débarquer de trains surchargés, à Bellinzone, pour des raisons de sécurité (photo symbolique).

KEYSTONE/TI-PRESS/SAMUEL GOLAY

(sda-ats)

Plus d'un voyageur s'est laissé surprendre par le succès du nouveau tunnel du Gothard. Depuis son ouverture le 11 décembre 2016, près de 700 passagers ont été priés de descendre du convoi parce que leur train était trop plein.

Environ deux millions de voyageurs ont déjà emprunté le tunnel de 57 kilomètres, indique à l'ats la porte-parole des CFF Donatella del Vecchio. La demande a augmenté de quelque 30% sur l'axe nord-sud, précisent les CFF dans un communiqué. Cette nouvelle offre a attiré les curieux et quelques trains étaient surpeuplés, surtout à Noël et à Pâques.

Pour des raisons de sécurité, des passagers ont été débarqués à Bellinzone et ont dû attendre la correspondance suivante, selon la porte-parole, qui revenait sur une information de Tio.ch/20 minuti, reprise par 20 minutes. Le personnel intervient lorsque des voyageurs bloquent les issues de secours et que la sortie n'est plus garantie.

Les CFF ont recensé une dizaine de cas depuis l'ouverture sur 8500 trains qui ont traversé le tunnel, précise Mme del Vecchio. "Nous avons corrigé le tir." Pour les périodes de grande affluence, comme à l'Ascencion et à la Pentecôte, des trains supplémentaires ont été mis à disposition.

ATS

 Toute l'actu en bref