Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une équipe de chercheurs américains a découvert par hasard un composé qui pourrait enfin permettre d'élaborer une pilule contraceptive masculine. La mise au point d'un tel produit relève du casse-tête depuis des années.

Les scientifiques ont testé avec succès une petite molécule JQ1 sur des souris, rapporte la revue médicale Cell. Cette substance serait capable d'inhiber la production de spermatozoïdes, sans perturbation de la production d'hormones mâles, affirme l'étude.

En laboratoire, les souris mâles à qui l'on administre ce traitement produisent en moindre quantité un sperme lui-même moins mobile. Le médicament, initialement testé dans le cadre de recherches sur le cancer, n'affecte ni le système hormonal ni l'appétit sexuel, ont assuré les chercheurs jeudi.

Selon les scientifiques, des injections quotidiennes de 50 à 100 mg/kg de la molécule JQ1 - qui inhibe la protéine BRDT impliquée dans la spermatogenèse - pendant six semaines, ont abouti à un effet contraceptif total chez les souris mâles traitées.

Sans effet secondaire

Après l'arrêt du traitement, la fertilité est retournée à la normale en moyenne au bout de trois à six mois, selon les doses reçues, sans effet secondaire sur les niveaux de testostérone des animaux.

"Il n'y a pas d'effet sur le 'peps' de la souris", a ajouté James Bradner de l'Institut du cancer Dana-Farber à Boston, qui a dirigé l'étude. L'animal présente "les comportements sexuels et la fréquence de copulation habituels".

Selon l'équipe, cette recherche est prometteuse parce qu'elle a une approche unique de la contraception masculine, qui consiste aujourd'hui essentiellement en des méthodes moins fiables tel le préservatif ou permanentes comme la vasectomie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS