Navigation

Des chercheurs genevois découvrent 32 nouvelles exoplanètes

Ce contenu a été publié le 19 octobre 2009 - 15:21
(Keystone-ATS)

Genève - Le spectrographe HARPS, créé par l'Université de Genève (UNIGE) et installé sur un téléscope au Chili, a permis de découvrir 32 nouvelles exoplanètes. HARPS a également confirmé sa capacité à détecter des super-terres.
Les chercheurs genevois ont maintenant achevé leur programme initial de cinq ans, avec des résultats dépassant de loin leurs espérances. C'est ce qu'a annoncé Stéphane Udry, de l'UNIGE, lors d'une conférence internationale simultanée à Porto et à Madrid.
Sur les quelque 400 exoplanètes connues, HARPS (High Accuracy Radial Velocity Planet Searcher) en a détecté 75, dans une trentaine de systèmes planétaires différents, a précisé l'Observatoire européen austral (ESO).
Le spectrographe HARPS est considéré comme le plus performant pour observer ce type de corps céleste. Les astronomes de l'UNIGE sont reconnus mondialement pour la découverte d'exoplanètes. En 1995, l'équipe de Michel Mayor avait découvert la première planète hors du système solaire.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.