Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des chercheurs suisses ont démontré à l'échelle nano comment une carie attaque une dent. Leur étude révèle que certaines structures dentaires ne sont touchées qu'après un long moment. Celles-ci pourraient servir de squelette autour duquel la dent pourrait être reconstruite.

Les chercheurs de l'Université de Bâle et de l'Institut Paul Scherrer de Villigen (AG) ont examiné des dents humaines avec une méthode de radiographie spéciale, a expliqué mardi l'Université dans un communiqué. Pour ce faire, ils ont scié des dents saines et des dents cariées en tranche de 0,2 et de 0,5 millimètres.

Bert Müller et son équipe du Biomaterials Science Center de l'Université de Bâle rapportent dans la revue "Nanomedicine" que les bactéries responsables des caries attaquent d'abord les minéraux non-organiques de la dent. La partie constituée de collagène organique reste intacte bien plus longtemps. Les scientifiques espèrent que ce squelette de collagène puisse être utilisé comme base sur laquelle les minéraux détruits par les bactéries seraient reconstruits.

Le brossage des dents permet d'ailleurs déjà une reminéralisation. Les taches superficielles sur l'émail peuvent être éliminées grâce à une préparation fluorée et une bonne hygiène dentaire.

ATS