Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Des civils tués aux barrages américains en Irak, selon WikiLeaks

Dubaï - L'armée US a "couvert" la torture de détenus par les autorités en Irak où des centaines de civils ont été tués aux barrages américains, selon des documents confidentiels du site WikiLeaks révélés vendredi par Al-Jazira. Hillary Clinton a aussitôt condamné toute fuite pouvant mettre en danger des Américains.
La chaîne satellitaire du Qatar cite les "principales conclusions" des documents secrets américains obtenus par le site internet WikiLeaks, couvrant la période allant du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2009 en Irak, après l'invasion américaine de mars 2003 qui a renversé le régime de Saddam Hussein.
Elle parle, en citant ces documents, du nombre "beaucoup plus élevé qu'officiellement annoncé" des victimes civiles durant le conflit et de l'implication présumée du voisin iranien dans le financement des milices chiites.
Avertissement du Pentagone
Quelques heures plus tôt, WikiLeaks avait promis "une annonce importante" pour samedi matin, sans préciser laquelle, même si la presse lui avait prêté l'intention de publier des milliers de documents secrets sur la guerre en Irak.
Avant les révélations annoncées par Al-Jazira, le Pentagone avait averti qu'une publication des documents secrets pourraient "menacer les troupes ou les Irakiens qui coopèrent avec les Américains".
Près de 50.000 soldats américains sont toujours déployés en Irak, après la fin de la mission de combat des troupes des Etats-Unis fin août. La sécurité est depuis confiée aux seuls Irakiens, dans un contexte d'impasse politique en l'absence d'un nouveau gouvernement près de six mois après les élections.
Bilan minimisé
"Bien que l'un des objectifs de la guerre contre l'Irak était de fermer les centres de torture de Saddam Hussein, les documents de WikiLeaks montrent de nombreux cas de torture et d'abus de prisonniers irakiens par des policiers et soldats irakiens. En plus, ils révèlent que les Etats-Unis étaient au courant de la torture sanctionnée par l'Etat (irakien) mais avaient ordonné à leurs troupes de ne pas intervenir", affirme la chaîne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.