Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux nouveaux drames de l'immigration se sont produits mardi en Europe. Un voilier a coulé en mer Egée faisant au moins 17 disparus, et un clandestin est mort dans le tunnel sous la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne.

Les tentatives d'intrusions sur sol européen se sont multipliées ces dernières semaines. Plus de 135'000 migrants, en majorité des Syriens fuyant la guerre dans leur pays, sont arrivés en Europe par la mer depuis le début de l'année.

Seize passagers du bateau qui a fait naufrage ont pu être secourus sur les lieux du drame, entre les îles grecques de Farmakonisi et d'Agathonisi. Entre 33 et 37 migrants, dont la nationalité n'est pas établie, se trouvaient à bord du voilier. Les opérations de secours se poursuivent, ont dit les autorités grecques.

Percuté par le train

Par ailleurs, un migrant a perdu la vie à l'entrée, côté français, du tunnel sous la Manche. Pour le moment, on suppose qu'il a voulu monter dans la navette qu'il a ratée et qu'il a été percuté par le train lui-même", a expliqué le directeur zonal de la police aux frontières, Patricio Martin.

L'identité de ce migrant était inconnue dans l'immédiat, mais il n'était pas seul. Pas moins d'une quarantaine de personnes, originaires d'Afrique noire, ont tenté comme lui de rallier la Grande-Bretagne, avant d'être évacuées.

Centaines de migrants

Cet accident mortel a provoqué de fortes perturbations dans le trafic du tunnel durant plusieurs heures, selon les comptes Twitter d'Eurotunnel et Eurostar. Une enquête a été ouverte.

Des centaines de migrants affluent périodiquement dans ce tunnel, mais la plupart du temps, ils sont repérés par les forces de l'ordre avant le départ des convois. Des accidents mortels ont déjà eu lieu par le passé.

ATS