Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Soueïda se situe au sud de la Syrie, proche de sa frontière avec la Jordanie.

OpenStreetMap

(sda-ats)

Au moins 22 combattants prorégime ont été tués jeudi dans des attaques menées par les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) au sud de la Syrie. Parmi eux figurent des soldats de l'armée syrienne et des milices chiites pro-iraniennes.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), ces attaques sont les "premières" lancées depuis le désert de la province méridionale de Soueïda où "aucune présence de l'EI n'était soupçonnée depuis 2016", souligne le directeur de l'OSDH, Sami Abdel Rahmane.

L'EI multiplie ses attaques contre des positions du régime depuis le 22 mai, au lendemain de son éviction par les forces loyalistes de son dernier bastion dans la capitale Damas. Selon l'OSDH, "l'aviation russe n'est toujours pas intervenue" pour soutenir les forces prorégime depuis le 22 mai.

Ce nouveau bilan porte à 184 le nombre de combattants loyaux à Bachar el-Assad tués par l'EI en 17 jours, contre au moins 92 djihadistes.

Offensives

L'EI contrôle désormais moins de 3% du territoire syrien - contre près de 50% fin 2016 à l'époque de son "califat" autoproclamé -, après des offensives distinctes des forces prorégime et des combattants antidjihadistes soutenus par la coalition internationale menée par les Etats-Unis.

Le groupe djihadiste détient encore quelques poches dans le désert qui s'étend de l'est de Damas jusqu'à la ville de Boukamal, à la frontière irakienne. Il est depuis plus de deux semaines la cible de deux offensives concomitantes et distinctes dans cette région à cheval entre les provinces de Raqa et Deir Ezzor.

Il a lancé dimanche une offensive contre des villages tenus par le régime et ses alliés dans la vallée de l'Euphrate et a pris le contrôle de quatre localités situées sur l'axe routier reliant la ville de Boukamal à celle de Deir Ezzor, selon l'Observatoire.

"Le régime en a récupéré trois depuis", indique le directeur de l'OSDH. Mais l'attaque de jeudi a permis aux djihadistes de "conquérir deux nouvelles localités" dans la province de Soueïda, précise-t-il.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS