Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour la vingtaine de cantons ayant bouclé leurs comptes, le total des excédents dépasse de loin le milliard de francs (photo symbolique).

Keystone/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

A l'instar de la Confédération, la plupart des cantons romands présentent des comptes 2017 plus riants que prévu. En Suisse alémanique, une très large majorité est dans les chiffres noirs.

A Genève, les comptes de fonctionnement de l'Etat présentent un excédent de 69 millions de francs. Un résultat positif qui tranche avec les 80 millions de déficit inscrits au budget.

Les recettes fiscales genevoises ont été supérieures aux attentes grâce aux dénonciations spontanées de contribuables. Dans la perspective de la mise en place de l'échange de données, certains ont régularisé leur situation. Lors de la présentation des comptes, le Conseil d'Etat genevois a aussi souligné les efforts faits pour contenir les charges.

Providentielle BNS

Le canton de Fribourg a une nouvelle fois dégagé de confortables bénéfices en 2017. Le résultat net atteint 16,2 millions, soit 15,7 millions de plus que prévu au budget. En plus d'une bonne maîtrise des dépenses, le bénéfice provient d'une nette hausse des revenus extérieurs.

La Banque nationale suisse (BNS) a versé 42,5 millions alors qu'aucun versement n'était attendu au budget. De plus, le canton de Fribourg a profité d'une hausse exceptionnelle de la part à l'impôt anticipé (+15,4 millions).

En Valais, les finances sont au beau fixe. Les comptes 2017 affichent un excédent de revenus de 4,1 millions alors que le budget ne prévoyait que 200'000 francs. Là aussi, les recettes sont meilleures qu'attendu notamment grâce à la distribution du bénéfice de la BNS. Comme les deux années précédentes, la part n'avait pas été budgétisée "par prudence".

Pour le canton du Jura, les comptes 2017 bouclent certes sur un déficit de 5,4 millions, mais c'est 200'000 francs de moins que prévu au budget. La réserve de politique budgétaire - soit 5 millions de francs - reste intacte grâce au versement supplémentaire de 4,2 millions de la BNS. Le gouvernement souligne également la maîtrise des charges.

Fragile équilibre vaudois

Le canton de Vaud présentera ses comptes le 19 avril. Le budget 2017 prévoyait des chiffres noirs pour la 11e fois consécutive, mais avec seulement 84'500 francs d'excédents. L'équilibre est donc de plus en plus fragile en terres vaudoises.

Le canton de Neuchâtel présentera également ses comptes en avril. Le budget 2017, adopté après des débats belliqueux, affiche un déficit d'environ 50 millions de francs. Ce montant permettrait au canton de conserver sa capacité d'autofinancement.

Les comptes bernois restent aussi à présenter. Le budget 2017 affiche un bénéfice de 99 millions de francs malgré une baisse des recettes fiscales. Mais les perspectives financières s'annoncent sombres avec une détérioration de la dette de plus de 400 millions.

L'exception d'Appenzell

Outre-Sarine, une quinzaine de cantons ont présenté leurs comptes 2017. Ils dépassent les montants budgétés de plus de 100 millions de francs en Argovie (119 millions), Bâle-Ville (107 millions), Grisons (107), Saint-Gall (135) et Schwyz (135). Le canton de Zurich est champion avec un excédent de 381 millions de francs.

Un seul, Appenzell Rhodes-extérieures, affiche un résultat moins bon que budgété. Les 10 millions de francs de charges en plus sont dues à des dépenses plus élevées dans le domaine de la santé.

Les cantons de Lucerne et de Nidwald bouclent également sur des déficits, mais, à l'instar du canton du Jura, ils sont nettement moins lourds que prévu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS