Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des agents conservateurs interdits en Suisse ont été retrouvés dans des échantillons de tofu lors de tests du laboratoire cantonal de Bâle-Ville. Deux produits ont été retirés des étalages. En tout, un quart des 24 échantillons présentaient des irrégularités.

Les échantillons testés proviennent de dix pays, principalement, du Japon, de Thaïlande et de Chine. Ils ont été achetés dans un magasin haut de gamme, ainsi que dans cinq commerces asiatiques, indique le laboratoire bâlois mardi.

Deux d'entre eux contenaient de l'acide déhydroacétique. Ce conservateur est autorisé en cosmétique, mais interdit dans l'alimentation en Suisse et en Europe. Les produits concernés ont été immédiatement soumis à une interdiction de vente.

Par ailleurs, le laboratoire a émis une alerte européenne. Les entreprises concernées devront en outre s'expliquer. Un troisième tofu contenait de l'acide sorbique. Cette substance est elle aussi interdite dans le tofu en Suisse. Le produit a été dénoncé. Quatre autres échantillons présentaient des irrégularités dans les déclarations. Ils ont également été dénoncés.

ATS