Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants, pour la plupart jeunes, ont défilé samedi à Rome pour protester dans le cadre d'un "no Monty Day" contre les mesures d'austérité du gouvernement italien. Des heurts ont éclaté entre forces de l'ordre et protestataires.

Le défilé a débuté en début d'après-midi et s'est déroulé dans l'ensemble dans le calme, sous une nuée de drapeaux rouges arborant la faucille et le marteau. Sur le trajet, de petits groupes de jeunes des centres sociaux ont lancé des oeufs, des bouteilles et des pétards sur des succursales de banques italiennes.

Vers la fin de la manifestation, de petits groupes de jeunes ont formé un "cortège sauvage" en dehors de l'itinéraire prévu par la police. Certains d'entre eux, encagoulés et vêtus de noir, ont bloqué une voie rapide et lancé des gaz fumigènes, des pétards et des bouteilles contre les forces de l'ordre.

Retour au calme

Le calme était revenu en début de soirée. Les magasins avaient fermé leurs devantures par sécurité et le parcours était placé sous stricte surveillance policière pour éviter tout débordement.

Dans la manifestation principale, les protestataires arboraient des marionnettes géantes du chef du gouvernement italien Mario Monti, de la chancelière allemande Angela Merkel et du président américain Barack Obama. Ils ont condamné la mondialisation, la crise financière et l'Union européenne.

"Avec l'Europe qui se rebelle, chassons le gouvernement Monti", était inscrit sur une grande banderole. Sur un autre calicot, on pouvait lire: "Le patron est mort".

Les manifestants ont répondu à l'appel notamment du Parti communiste des travailleurs et de Refondation communiste, et de syndicats autonomes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS