Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des dizaines de rebelles de la région birmane de Kokang, proche de la frontière chinoise, ont été tués pendant le week-end dans des affrontements avec l'armée birmane, selon les médias officiels. Plus de 30'000 civils se sont réfugiés en Chine.

Parmi les combattants rebelles, huit seraient décédés en garde à vue, n'ayant pas survécu à leurs blessures. Près de 2000 réfugiés ont rejoint le centre de la Birmanie, selon les médias officiels. La plupart ont rejoint le centre du pays. Les combats font rage depuis le 9 février dans cette région, réveillant un vieux conflit en sommeil depuis près de six ans.

Par ailleurs, plus de 30'000 habitants de la région se sont réfugiés la semaine dernière dans la région frontalière chinoise du Yunnan, selon un porte-parole d'une ville de la région, Lincang, cité par l'agence officielle Xinhua. Pékin a exprimé la crainte que les combats en cours menacent la stabilité de la frontière.

Répression sévère

La semaine dernière, l'armée birmane avait reconnu, fait rarissime, qu'une cinquantaine de soldats au total avaient été tués. Les observateurs évoquent une possible tentative de gagner la sympathie de la population pour les soldats et de justifier une répression sévère sur les rebelles.

Des affrontements réguliers ont eu lieu ces derniers mois dans d'autres parties des Etats Shan et Kachin, dans le nord du pays, laissant planer le doute sur la capacité de la Birmanie à signer un cessez-le-feu.

Les autorités avaient annoncé dans un premier temps qu'elles souhaitaient signer un accord à l'occasion de la fête nationale la semaine dernière. Mais elles ont reconnu que l'accord final n'était pas encore prêt. Le gouvernement quasiment civil qui a remplacé la junte en 2011 a promis de mettre fin aux guerres civiles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS