Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les autorités mexicaines ont sauvé 129 personnes, dont 121 femmes et six mineurs, qui affirment avoir été physiquement et sexuellement abusés dans une entreprise de textile dans l'ouest du Mexique. Une enquête a été ouverte et quatre responsables sud-coréens arrêtés.

Ils ont été remis au parquet dans l'Etat du Jalisco après avoir été identifiés par les victimes présumées comme les propriétaires ou les responsables de cette entreprise, appelée Yes International, a déclaré jeudi l'Institut national des migrations (INM).

Les autorités ont effectué une perquisition dans les locaux situés dans la ville de Zapopan mercredi après une dénonciation anonyme, a précisé à la presse le coordinateur de l'INM, Ardelio Vargas Fosado.

Journées exténuantes

Les travailleurs secourus affirment "avoir été victimes d'abus physiques et sexuels, de menaces, de pressions psychologiques et de journées de travail exténuantes", a-t-il ajouté.

Les autorités enquêtent pour savoir si les enfants ont été abusés et si des viols ont été commis, a indiqué le procureur de Jalisco, Luis Carlos Najera. Les quatre Coréens n'ont pas pu prouver qu'ils se trouvaient en situation régulière au Mexique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS