Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Les hivers rigoureux qui se succèdent en Europe depuis dix ans sont liés en grande partie au réchauffement climatique, affirme une étude. Selon ses auteurs, le coupable est la fonte de la calotte glaciaire arctique.
Le réchauffement, deux à trois fois supérieur à la moyenne, a entraîné la réduction de 20% de la calotte glaciaire arctique ces 30 dernières années. Une mer sans glace, et c'est tout le système de pressions qui s'en trouve bouleversé, explique un spécialiste du climat du prestigieux Institut Potsdam.
Les rayons du soleil, qui ne sont plus repoussés par la glace, réchauffent encore un peu plus la surface du globe à cet endroit, indique l'étude. Le résultat est un système de hautes pressions qui pousse l'air polaire, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, vers l'Europe.
2010, une des années les plus chaudes"Ces anomalies pourraient tripler la probabilité d'avoir des hivers extrêmes en Europe et dans le nord de l'Asie", explique un autre auteur de l'étude.
Les chercheurs soulignent que ces hivers particulièrement froids en Europe ne reflètent pas la tendance globale constatée sur l'ensemble du globe. 2010 devrait être l'une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées.
"Quand je regarde par ma fenêtre, je vois 30 cm de neige et le thermomètre dit -14 degrés", raconte le spécialiste depuis Potsdam. "En même temps, au Groenland, nous sommes au-dessus de zéro en décembre".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS