Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une oeuvre d'art d'Etienne Krähenbühl, qui est installée au pied d'immeubles à Lancy (GE), a été vandalisée dans la nuit de jeudi à vendredi. La commune a déposé plainte. Le sculpteur, de son côté, a indiqué lundi qu'il hésitait à faire de même.

L'oeuvre d'art est composée d'un morceau de métal de deux à trois tonnes, symbolisant une météorite, qui écrase une automobile. Des individus ont mis le feu à la voiture. Selon le site internet de "20 Minutes", qui a révélé l'information, les pompiers sont intervenus extrêmement rapidement.

L'imposante sculpture est installée dans le secteur des Palettes. Elle fait partie d'une exposition qui s'ouvrira début juin à la Ferme de la Chapelle, à Lancy, et qui met en valeur les sculptures d'Etienne Krähenbühl et les peintures de Bernard Garo. "Il s'agit d'une résonance entre deux mondes", a expliqué M. Krähenbühl.

Une dizaine de pièces exposées

Etienne Krähenbühl exposera ses créations à l'extérieur, alors que son ami peintre s'occupera des espaces intérieurs. En tout, "je vais installer une dizaine de pièces à Lancy", a précisé M. Krähenbühl. L'artiste n'a pas encore décidé s'il va porter plainte après cet acte de vandalisme.

"On m'a prêté la voiture qui était déjà accidentée à la base. Aujourd'hui, elle est encore plus détruite", a ironisé M. Krähenbühl. Selon lui, les vandales n'ont pas agi contre son oeuvre, mais plutôt contre l'interdiction qui avait été faite de s'en approcher.

ATS