Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'opération internationale s'est soldée par les arrestations de 101 personnes dans l'Union européenne, dont la direction du réseau de passeurs était installée en Espagne (archives).

KEYSTONE/AP/ANDRES KUDACKI

(sda-ats)

La police espagnole et Europol ont annoncé jeudi avoir démantelé un réseau dirigé depuis l'Espagne. Il faisait passer clandestinement au Royaume-Uni des citoyens iraniens payant environ 25'000 euros (28'436 francs) pour entrer avec des passeports falsifiés.

L'opération internationale s'est soldée par les arrestations de 101 personnes dans l'Union européenne. La direction du réseau était installée en Espagne, a indiqué dans un communiqué Europol, l'agence communautaire facilitant l'échange de renseignements entre polices nationales au sein de l'UE.

"Quatorze des quinze responsables de l'organisation ont été arrêtés dans la province de Malaga (sud)" en Andalousie, a précisé la police espagnole dans un communiqué distinct. Le dirigeant a quant à lui été "interpellé à l'aéroport Heathrow de Londres alors qu'il tentait de fuir vers le Brésil", selon la même source.

Interceptés dans les aéroports

Le réseau faisait embarquer les citoyens iraniens sur des vols commerciaux: 44 Iraniens ont ainsi été "interceptés" dans différents aéroports européens, tel celui de Hambourg en Allemagne, selon les deux communiqués.

Dans la province espagnole de Malaga, 42 personnes ont été interpellées. Elles sont soupçonnées d'avoir vendu leurs papiers d'identité espagnols authentiques au réseau, en échange de 500 à 3000 euros.

ATS