Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les jeunes originaires de régions radioactives ont notamment visité le Palais fédéral durant leur séjour.

Green Cross

(sda-ats)

Une quarantaine d'enfants de Fukushima et Tchernobyl ont rencontré cet été des jeunes de leur âge en Suisse. Les adolescents originaires de régions radioactives en Ukraine, Biélorussie, Moldavie et Japon ont participé à un camp de Green Cross à Wimmis (BE) et Zurich.

Avec les jeunes Suisses et Italiens, ce camp thérapeutique sur le thème "A la rencontre du monde" a compté 64 participants âgés de 14 à 17 ans, précise à l'ats Maria Vitagliano, responsable du programme international de médecine sociale de l'ONG. Les adolescents provenant de zones contaminées ont séjourné durant deux semaines et demie en Suisse, jusqu'à ce mardi.

Au programme, des activités sportives, des excursions dans des fermes bio, des discussions autour des énergies renouvelables en ville de Zurich et la visite du Palais fédéral en compagnie de parlementaires. Les jeunes ont également pu échanger sur la gestion de la radioactivité dans leurs pays respectifs et confronter leurs idées en matière d'énergie et d'environnement.

Pièce de théâtre

Ils ont aussi monté et joué plusieurs fois en public une pièce de théâtre autour du thème de la contamination radioactive. "Les uns ont vécu Tchernobyl à travers leurs parents ou grands-parents, les autres ont été directement témoins de Fukushima", explique Mme Vitagliano. "Au final, ils ont travaillé ensemble pour apporter un message émouvant sur la protection de la planète."

Le camp thérapeutique, financé par la Fondation ch pour la promotion de l'échange culturel, devrait être réédité à la même période chaque année. "L'expérience sensibilise tant les Suisses à la situation des jeunes dans les régions radioactives que ces adolescents à des exemples de solidarité ici", assure la responsable de Green Cross.

Alimentation saine

L'ONG propose déjà depuis 1995 aux jeunes de passer quatre semaines dans un camp thérapeutique dans des espaces non contaminés en Russie, Biélorussie et Ukraine. Le soutien médical qui y est fourni ainsi qu'une alimentation saine leur permet de renforcer leur système immunitaire et de diminuer de 30 à 80% le taux de radioactivité présent dans leur corps, d'après Green Cross.

Environ 42 millions de personnes sont exposées toute leur vie à la pollution radioactive causée par les catastrophes nucléaires survenues dans les centrales atomiques de Tchernobyl et de Fukushima Daiichi. A l'heure actuelle, les faibles retombées radioactives qui persistent parviennent dans l'organisme via les aliments consommés.

Les jeunes qui ont séjourné dans le camp en Suisse ont aussi passé des contrôles médicaux. Un représentant du laboratoire de Spiez (BE) a mesuré le taux de radionucléides dans leur corps. Les adolescents ont été par ailleurs conseillés sur leur manière de s'alimenter et de préparer les repas.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS