Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Milan - Des procureurs de Milan ont demandé la comparution de Silvio Berlusconi. Ils accusent le président du conseil italien de fraude fiscale et de détournement de fonds dans le cadre d'une affaire de droits télévisés.
L'affaire devrait vraisemblablement être suspendue, parce que la loi en Italie accorde l'immunité au chef du gouvernement tant qu'il occupe ses fonctions.
De source judiciaire, on rapporte que les procureurs ont introduit l'action contre Berlusconi et contre son fils Pier Silvio et dix autres personnes, dont le président du groupe de télévision Mediaset.
L'avocat de Silvio Berlusconi a nié toute malversation de son client et accusé les tribunaux italiens de persécuter le chef du gouvernement. Ce dernier ne peut être coupable des faits dont on l'accuse, selon l'avocat, car il n'était pas directement impliqué dans Mediaset à l'époque où ils auraient été commis.
L'an dernier, la loi d'immunité qu'il avait introduite a été jugée anticonstitutionnelle par la Cour constitutionnelle, mais il a pu la faire valider de façon temporaire en invoquant un "empêchement légitime" à assister à un procès.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS