Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour les initiants, le Jura est le canton suisse qui investit le moins par kilomètre sur ses routes (photo symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Des élus jurassiens, soutenus par les associations d'automobilistes TCS et ACS, lancent une initiative pour des plaques moins chères dans le Jura. La récolte des 2000 signatures débutera normalement le 26 septembre, après publication dans la Feuille officielle.

"Nous avons un an pour récolter les signatures, mais il est fort probable qu'on aura déjà atteint le nombre voulu après la Foire du Jura", qui se tiendra dans la deuxième quinzaine d'octobre, a déclaré vendredi à Keystone-ATS le député indépendant Raoul Jaeggi, président du comité d'initiative.

Les initiants font valoir que le montant de l'impôt jurassien sur les véhicules à moteur est parmi les plus élevés de Suisse. Ils constatent aussi que le Jura est le canton suisse investissant le moins par kilomètre sur ses routes.

Les auteurs de l'initiative considèrent donc que la méthode de calcul n'est plus adaptée et qu'il en existe d'autres plus adéquates, qui pourraient notamment tenir compte de critères environnementaux. Ils demandent que le mode de calcul sur les véhicules soit modifié dans le but de s'approcher significativement de la moyenne suisse par catégories.

Outre les sections jurassiennes du TCS et de l'ACS, le comité d'initiative "JU trop cher" est composé de plusieurs élus, dont le maire de Delémont Damien Chappuis (PCSI). En fait partie également Pauline Queloz, dont l'affaire la concernant a divisé le PDC.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS