Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un avion de Tunisair a été bloqué pendant plusieurs heures samedi à Tripoli par des Libyens réclamant justice après des violences meurtrières à Bani Walid, un ancien bastion de Mouammar Kadhafi. Des jeunes se sont assis au pied de l'appareil en signe de protestation.

Une cinquantaine de voitures ont également été garées sur le tarmac, dont quelques-unes sous l'avion qui aurait dû décoller samedi après-midi pour rejoindre Tunis. Il a finalement pu quitter l'aéroport de Meetiga en fin de soirée, selon des témoins.

Tunisair a précisé qu'il y avait cinquante passagers à bord de l'Airbus A320, essentiellement des Libyens. Pour la compagnie tunisienne, il s'agit d'"affaires entre Libyens".

Samedi en fin de soirée, la centaine de personnes, qui bloquait le décollage de l'avion, a accepté de dégager le tarmac après avoir reçu certaines assurances de la part des autorités libyennes.

ATS