Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le directeur des compétitions de l'UEFA Giorgio Marchetti a estimé qu'il y avait des "matches passionnants" qui se terminaient par 1-0 ou 0-0. Et ce malgré une baisse du nombre de buts.

"Après 24 matches, 47 buts ont été marqués lors de cet Euro, contre 60 en 2012 et 57 en 2008. Donc il y a eu une baisse significative du nombre de buts marqués et c'est vrai que les buts sont importants dans le football", a concédé Giorgio Marchetti, avant de nuancer: "Mais il y a eu des matches nuls 0-0 comme Allemagne-Pologne et Portugal-Autriche qui étaient passionnants, il y a aussi eu des buts en fin de match qui changeaient le résultat."

"Si avoir plus de buts signifie des matches qui se terminent à 4-0, l'intérêt n'est pas forcément là. J'ai trouvé vraiment passionnant des 0-0 ou des 1-0", a-t-il expliqué devant plusieurs médias. Interrogé sur le changement de format de la compétition, passé pour la première fois à 24 équipes, il a jugé qu'il s'agissait d'une "surprise extrêmement positive". "C'est une compétition intense et serrée, tous les matches ne se jouent pas à grand-chose et de nombreux groupes sont très ouverts."

ATS