Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Belgrade - Cinq mille manifestants au moins défilaient samedi à Belgrade pour protester contre l'organisation d'une Gay pride dimanche dans la capitale serbe. L'an dernier, un défilé homosexuel avait été interdit en raison des risques de violences d'éléments d'extrême-droite.
Manifestants venus en familles, avec leurs enfants, se mêlaient à des jeunes, manifestement des groupes de supporteurs de football, avec pour mot d'ordre "la défense de la famille". Le cortège s'est ébranlé du centre ville, remontant une rue piétonne animée, avant de se diriger vers le Parlement serbe, sans incidents.
Les forces de l'ordre surveillaient de près le bon déroulement de la manifestation. "L'Etat ne fait rien pour aider la famille alors qu'il autorise ce rassemblement contre-nature. Nous voulons l'interdiction de cette marche", a déclaré Miroslav Parovic, l'un des porte-parole de l'organisation ultra-nationaliste Dveri, à l'origine de cette manifestation.
Le porte-parole évoquait la Gay pride prévue dimanche à Belgrade et maintenue par les autorités alors qu'une manifestation semblable d'homosexuels et autres minorités sexuelles avait été annulée l'année dernière en raison des risques de violences de la part d'éléments ultra-nationalistes.
"Les p. (homosexuels) ne marcheront pas dans cette ville. Tuez les p.", scandaient des jeunes gens, dont certains faisaient le salut fasciste, en dressant le bras, la main tendue.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS