Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des milliers de manifestants se sont rassemblés mercredi dans une ambiance tendue devant l'Assemblée régionale de Madrid. Ils protestent contre les coupes dans le budget de la santé publique prévues par le gouvernement régional conservateur.

Aux cris de "C'est du vol et pas des coupes" et de "Honte", dans le charivari des sifflets, médecins, infirmières et usagers de la santé ont fait face aux policiers anti-émeutes pendant plus d'une heure. Une pancarte dénonçait "des coupes meurtrières dans la santé publique". La police a mené plusieurs petites charges pour disperser les manifestants.

"Nous voulons leur démontrer que la santé peut être financée autrement", expliquait Elena Moral, une aide-soignante de 47 ans.

Pendant ce temps, les députés régionaux débattaient du Budget 2013 qui prévoit notamment de privatiser six hôpitaux et 27 dispensaires de la région dans le but d'économiser plus de 500 millions d'euros.

Sept milliards d'économies

Médecins et infirmiers madrilènes multiplient les manifestations, accompagnés de mouvements de grève dans certains centres hospitaliers, depuis l'annonce de ce plan d'économies, qui s'ajoutent à celles déjà annoncées par le gouvernement espagnol, lui aussi conservateur.

Engagé dans une cure historique de rigueur, le gouvernement de Mariano Rajoy entend économiser sept milliards d'euros par an dans le domaine de la santé, un effort qui se répercute sur les finances des régions, chargées de ce lourd budget.

Dimanche, des dizaines de milliers de manifestants avaient défilé à partir de plusieurs hôpitaux de la capitale espagnole pour rejoindre le centre de la ville et la célèbre place de la Puerta del Sol.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS