Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plusieurs milliers de partisans de Pegida, à la pointe du mécontentement contre l'afflux de réfugiés en Allemagne, ont une nouvelle fois manifesté lundi soir à Dresde (est). Ils étaient cependant moitié moins nombreux que lundi dernier.

Selon une université de la ville, spécialisée dans les comptages, entre 10'000 et 12'000 personnes se sont rassemblées sur une place du centre de Dresde à l'appel des "Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident" (Pegida en allemand), créé le 20 octobre 2014 au même endroit.

Cela représente environ la moitié du nombre de manifestants rassemblés la semaine dernière pour marquer le premier anniversaire de ce mouvement essentiellementi implanté dans l'est du pays, en particulier en Saxe.

Par ailleurs, quelque 1100 à 1300 personnes ont défilé contre Pegida. Ils ont appelé à la tolérance dans une ville où vivent très peu d'étrangers et qui est pourtant devenue en Allemagne le symbole de la xénophobie et de la haine.

"Prestation impossible"

Pegida s'est montré embarrassé la semaine dernière après des propos ambigus d'un écrivain populiste et habitué des polémiques qui semblait regretter que les camps nazis soient "hors de service".

Lutz Bachmann, le leader de Pegida, avait présenté ses excuses sur sa page Facebook, évoquant une "grave erreur" et disant porter seul "la responsabilité de cette prestation impossible" de l'écrivain allemand d'origine turque Akif Pirinçci. Le record de participation avait été enregistré le 12 janvier dernier par Pegida, avec 25'000 participants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS