Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Selon le site spécialisé LeakedSource.com, ce sont les utilisateurs de Twitter qui ont dû être piratés, probablement à l'aide d'un virus qui vole des données à partir des navigateurs internet.

KEYSTONE/AP/MARCIO JOSE SANCHEZ

(sda-ats)

Des cyber-pirates ont mis en vente sur internet des dizaines de millions d'identifiants et de mots de passe pour Twitter. Le réseau social assure toutefois qu'ils ne proviennent pas d'une attaque contre ses propres systèmes informatiques.

"Nous sommes certains que ces noms d'utilisateurs et ces identifiants n'ont pas été obtenus par une violation des données de Twitter. Il n'y a pas eu d'intrusion dans nos systèmes", a indiqué un porte-parole du réseau social dans un courriel à l'AFP.

Le groupe néanmoins s'efforce "d'aider à maintenir la protection des comptes, en comparant nos données avec ce qui a été rendu public après d'autres piratages de mots de passe", a-t-il ajouté.

D'après le site spécialisé LeakedSource.com, une base de données contenant plus de 32 millions d'identifiants, mots de passe ou autres courriels utilisées sur Twitter est en vente actuellement sur le "dark web", une partie cachée d'internet souvent utilisée pour des activités illégales.

LeakedSource estime que ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui ont dû être piratés, probablement à l'aide d'un virus qui vole des données à partir des navigateurs internet.

ATS