Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Six ouvriers travaillaient sur un chantier de Porrentruy (JU) pour 10 euros de l'heure au lieu des 24 prévus par la convention collective. Ce cas de dumping salarial "scandaleux" a été découvert lors d'un contrôle, indique le syndicat Unia.

La commission paritaire a demandé à cette entreprise polonaise qui agit sur mandat d'un promoteur bâlois de se mettre à jour d'ici à mercredi faute de quoi le chantier sera bloqué. Le syndicat estime que ce cas illustre l'absence de mesures véritablement efficaces contre les faux indépendants

Les six travailleurs étrangers sont employés par une entreprise polonaise qui se fait passer pour un indépendant pour rénover la toiture d'une maison classée monument historique, a dénoncé Unia. Cela n'arrive pas que dans la région lémanique, a souligné le secrétaire syndical François-Xavier Migy.

Le syndicat Transjurane plaide pour un renforcement des contrôles sur les chantiers. "Il faut que le politique s'engage davantage", a expliqué à l'ats François-Xavier Migy.

ATS