Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Des parlementaires volent au secours du Haras d'Avenches (VD), menacé de se voir couper les vivres par le programme fédéral d'économies. Ils veulent que la Confédération continue d'exploiter durablement cette institution, quitte à la gérer autrement.
L'idée serait de financer les tâches publique du Haras (formation, recherche, sauvegarde de la biodiversité) par l'argent public, les autres prestations pouvant être facturées aux privés. Cette proposition est lancée, via des motions, par Dominique de Buman (PDC/FR) et Peter Bieri (PDC/ZG).
Ce dernier peut d'ores et déjà compter sur un soutien du Conseil des Etats en décembre, une majorité de ses collègues sénateurs (26) ayant déjà co-signé son texte. Les deux parlementaires soulignent le caractère unique du Haras d'Avenches en tant que regroupement d'experts et de spécialistes. Ainsi que son importance capitale pour la race équine des Franches-Montagnes.
Dans sa réponse publiée jeudi, le Conseil fédéral rejette leur proposition et rappelle qu'il est en faveur d'une reprise du Haras par un promoteur privé. Selon lui, la Confédération devrait cesser de verser de l'argent au site vaudois dès fin 2011.
Des discussions sont toutefois en cours avec les acteurs concernés. Des solutions impliquant une participation financière fédérale sont étudiées. Mais, insiste le gouvernement, la participation privée doit être plus importante que celle, éventuelle, de la Confédération.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS