Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

LYON - Les 170 passagers d'un vol charter à destination des Canaries sont restés bloqués près de 30 heures ce week-end à l'aéroport Lyon-Saint-Exupéry, a-t-on appris dimanche auprès des Aéroports de Lyon. Ils ont été victimes d'une série de "problèmes techniques" sur leur avion.
"Ce vol de la compagnie australienne Strategic Airlines devait décoller vers 7H00 samedi mais il a eu un problème technique. Les passagers ont été pris en charge et devaient repartir à 5H15 (dimanche, ndlr), mais il y a eu une nouvelle panne", a dit à l'AFP une porte-parole du gestionnaire de l'aéroport.
Après ce nouvel incident et faute de trouver un vol de remplacement, 150 des 170 passagers sont repartis avec des bons d'annulation du voyagiste FRAM ayant affrété l'appareil, en vue d'un remboursement. Les 20 autres sont soit rentrés chez eux, soit restés à l'hôtel dans l'attente d'un prochain départ, a-t-elle dit.
Selon le PDG de la filiale française Strategic Airlines, David Kaci, l'équipage de l'Airbus A320 s'est rendu compte avant le décollage samedi matin "qu'il y avait un souci avec le troisième circuit hydraulique" de l'appareil.
L'appareil est donc "revenu au parking pour vérification par la maintenance qui a décidé de changer une pièce sur le système", a-t-il raconté à l'AFP, soulignant que la politique de la compagnie était de "privilégier la sécurité".
Pendant ce temps, les passagers ont été "pris en charge, conduits à l'hôtel et nourris", a-t-il dit, aucune "solution de remplacement" n'ayant été possible en raison du "week-end très chargé" de départs en vacances.
Deuxième incidentUne fois la pièce changée, le vol a été programmé pour dimanche matin mais a connu un nouvel incident: "une petite fissure dans le pare-brise" qui a cloué l'avion au sol dans l'attente de recevoir un nouveau pare-brise.
"Nous avons proposé d'annuler le vol et que les passagers se fassent intégralement rembourser le voyage", a dit M. Kaci.
"C'est un avion-poubelle, il n'y a pas de mots pour décrire son état intérieur", s'est indigné auprès de l'AFP Philippe Merle, un passager de 39 ans, décrivant "des poignées de fauteuil qui tombent ou tiennent avec du chatterton".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS