Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les 88 passagers et le personnel de cabine n'ont pas été mis en danger (image symbolique).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Une odeur piquante dans le cockpit a contraint deux pilotes suisses à effectuer le vol de ligne entre Genève et Zurich avec leurs masques à oxygène. Les 88 passagers n'ont pas été mis en danger.

L'incident s'est produit le 3 septembre vers 14h05, indique le Service suisse d'enquête de sécurité (SESE) dans un rapport préliminaire publié vendredi. L'avion de Swiss volait entre Genève et Zurich quand les deux pilotes ont senti une odeur nauséabonde. Aucune fumée n'était visible.

Comme la situation ne s'est pas améliorée, les deux pilotes ont mis leurs masques à oxygène et demandé à atterrir rapidement à Zurich. L'atterrissage et le décollage se sont déroulés sans encombre. Les 88 passagers et le personnel de cabine n'ont à aucun moment été mis en danger, précise le rapport. Une enquête est en cours pour déterminer les causes du désagrément.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS