Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 15 prisonniers ont apparemment été exécutés par les forces de Bachar al-Assad avant la prise de la ville syrienne d'Idleb par les combattants d'Al-Qaïda et de leurs alliés, a rapporté une ONG. Quinze corps ont été découverts dans un centre de détention.

Ces hommes "auraient été exécutés par les forces du régime avant la prise d'Idleb", a affirmé dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Cette ONG basée en Grande-Bretagne s'appuie sur un réseau de sources en Syrie.

Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, a parallèlement diffusé une vidéo sur son compte Twitter. Ce document montre la découverte par ses combattants de neuf corps dans une cellule sombre de la prison d'Idleb. La façon dont ils ont été exécutés n'a pas été déterminée.

Plus de 130 morts

Al-Qaïda et ses alliés rebelles se sont emparés d'Idleb samedi, au cinquième jour de violents combats qui ont fait plus de 130 morts selon l'OSDH. Il s'agit de la deuxième capitale provinciale, après Raqa il y a un an, à échapper au contrôle du régime syrien depuis le début du conflit il y a quatre ans.

En novembre, le Front al-Nosra avait chassé plusieurs groupes rebelles de la province d'Idleb. A l'instar de son rival djihadiste le groupe Etat islamique (EI), qui a proclamé son "califat" à cheval sur la Syrie et l'Irak, le Front entend fonder un "émirat" dans le nord de la Syrie, selon des analystes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS