Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ces dix premiers réfugiés doivent passer par une procédure d'asile normale (archives).

KEYSTONE/AP/GREGORIO BORGIA

(sda-ats)

La Suisse a accueilli pour la première fois dix réfugiés en provenance d'Italie début mai, a indiqué vendredi à l'ats la Commission européenne. Cette prise en charge a lieu dans le cadre du programme européen de répartition des réfugiés liés à la crise migratoire.

La relocalisation de ces réfugiés en Suisse a débuté le 6 mai dernier, selon un diplomate de l'Union européenne (UE). Interrogé par l'ats, le Secrétariat d'Etat pour les migrations (SEM) n'a pour sa part pas voulu donner d'informations sur la provenance et la nationalité de ces dix réfugiés.

Début avril, Berne avait informé sur ce contingent italien, évoquant 30 personnes au total. A l'époque, le porte-parole du SEM Martin Reichlin avait indiqué qu'il s'agissait d'un "groupe-pilote" composé en majorité d'Erythréens et de Syriens.

Ces dix premiers réfugiés doivent passer par une procédure d'asile normale. Ils ne sont pas soumis à une "répartition spéciale". Selon le SEM, ils ont de bonnes chances d'obtenir le statut de protection. Leur destination précise en Suisse n'est pas encore connue.

1500 réfugiés en Suisse

Dans le cadre du programme européen de relocalisation, le Conseil fédéral avait décidé en septembre dernier d'accueillir jusqu'à 1500 réfugiés, qui ont déjà été enregistrés en Italie ou en Grèce dans des "hotspots", ou centres d'accueil, lancés récemment.

Le Conseil fédéral a déjà donné son accord de principe pour accueillir un second groupe de réfugiés dans le cadre d'un nouvel effort européen si l'UE s'entend sur une clé de répartition, mais le calendrier n'est pas encore connu. Il y a quelques mois, un chiffre de 4500 à 5000 personnes était articulé sur les 120'000 prévus dans l'UE.

ATS