Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une centaine de supporters genevois ont causé dimanche des heurts à Lausanne en marge du derby opposant Lausanne-Sport au Servette FC. Pour la première fois depuis le début de la saison, la police a dû faire usage d'un camion tonne-pompe et de quelques balles en caoutchouc. Il n'y a pas eu de blessé.

Vers 15h45, à l'entrée du stade, peu avant les fouilles, des fans du FC Servette ont provoqué une bousculade afin de pénétrer de force dans l'enceinte. Auparavant, certains d'entre eux avaient lancé des engins pyrotechniques dans les broussailles, provoquant un début d'incendie dans un talus.

La réaction commune du service interne de sécurité du stade et de la police a permis un retour au calme, explique la police lausannoise dans un communiqué. Mais au terme du match, perdu 3 à 1 par Servette, une centaine des quelque 800 supporters genevois a cherché la confrontation avec le service de sécurité du stade

Interpellations

"Ils s'en sont pris à du matériel, à des barrières et ont lancé des bouteilles", a expliqué lundi à l'ats Jean-Philippe Pittet, porte-parole de la police de Lausanne. "Pour éviter des blessés", la police a contenu ces fans en faisant usage d'un camion tonne-pompe et en tirant "quelques" balles en caoutchouc.

Deux personnes ont été interpellées, puis laissées aller, a précisé le porte-parole. Vers 18h45, les perturbateurs sont montés à bord de leurs cars, à destination de Genève. "Une analyse est en cours pour déterminer s'il y aura des suites à donner", a dit M. Pittet.

ATS