Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les ventes des détaillants américains ont atteint un record pour un "Black Friday", vendredi, jour de lancement de la "saison des achats de fin d'année", selon une première estimation. Malgré la crise, la progression est de 6,6% par rapport à 2010, à 10,6 milliards de francs.

Il s'agit de la plus forte hausse des ventes pour un "Vendredi noir" observée depuis celle de 8,3% qui avait été enregistrée entre 2006 et 2007, a ajouté le cabinet spécialisé ShopperTrak.

La progression des ventes apparaît ainsi bien supérieure à la hausse des prix à la consommation, qui a atteint 3,5% sur un an en octobre.

Un mois de ventes

Selon ShopperTrak, la fréquentation des magasins a augmenté de 5,1% par rapport au "Black Friday" de 2010.

"En dépit de notre économie léthargique, les acheteurs ont prouvé qu'ils cherchent des affaires et qu'ils sont prêts à dépenser si l'on fait attention à eux", a expliqué le cabinet. "Néanmoins", a-t-il nuancé, "le Vendredi noir ne dure qu'une journée", et "il n'est pas certain que les consommateurs maintiennent le même comportement jusqu'à la fin" du mois de décembre.

ATS