Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski alpin - Nadja Kamer a redonné le sourire à l'équipe de Suisse. En descente à Garmisch-Partenkirchen (All), la Schwytzoise n'a été battue que par l'inévitable Lindsey Vonn.
Glisseuse hors pair, Nadja Kamer a fait des merveilles sur la partie supérieure de la piste bavaroise. Bien aidée par le travail de son service-man, le Jurassien Olivier Pellaton, la skieuse de 25 ans a largué toutes ses rivales dans cette portion. Même Lindsey Vonn accusait plus de six dixièmes de retard après 45 secondes de course, avant de revenir et de dépasser la Schwytzoise (0''41 d'avance sur la ligne).
C'est la quatrième fois que Nadja Kamer monte sur un podium en Coupe du monde, et la troisième fois qu'elle termine comme dauphine de Vonn. Positif pour sa carrière, cette performance l'est aussi pour l'ensemble de l'équipe de Suisse. Les filles entraînées par Mauro Pini n'en finissaient plus d'enchaîner les "tuiles" depuis plusieurs week-ends, avec notamment les blessures de Dominique Gisin et Fabienne Suter.
Avant ses coéquipières, Nadja Kamer n'avait pas non plus été épargnée par les blessures depuis une année. La Schwytzoise avait connu un premier couac en février dernier à Are (Su), où elle avait été victime d'une violente sortie de piste. Elle s'en était relativement bien sortie (légère commotion cérébrale), mais elle avait dû zapper la fin de la saison 2010/2011.
Elle avait également dû renoncer au début de l'exercice en cours. En cause: une blessure au genou gauche (élongation du ligament) lors d'un match de volleyball fin octobre. De retour mi-janvier à Cortina (It), Nadja Kamer a été convalescente pendant plusieurs courses, avant que renouer avec l'élite à Garmisch.
Le bilan de l'équipe helvétique est encore réhaussé par la 3e place de la Liechtensteinoise Tina Weirather, qui s'entraîne avec le clan helvétique. Le prodige de Triesenberg (21 ans) a glané son troisième podium de l'hiver, confirmant qu'elle est l'incontestable no 2 de la descente derrière Lindsey Vonn.
A l'inverse de Kamer, Lara Gut n'est pas parvenue à rebondir à Garmisch. A la recherche de ses meilleures sensations, la Tessinoise a échoué hors du top 15 à quasiment deux secondes du podium.
Tout va bien en revanche pour Lindsey Vonn. L'Américaine a fêté samedi sa 50e victoire en Coupe du monde (la 9e de la saison). Un cap symbolique que seules Vreni Schneider (55 succès) et Annemarie Moser-Pröll (62) ont atteint dans l'histoire.

ATS