Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police sud-africaine a effectué une descente en nombre autour de la mine de platine en grève de Marikana (nord) samedi, provoquant des heurts. Au moins un mineur a été blessé.

Au lendemain d'un appel du pouvoir à rétablir l'ordre dans ce bassin minier d'où sort plus d'un cinquième de la production mondiale de platine, les foyers d'hébergement et baraquements de mineurs du groupe britannique Lonmin ont été perquisitionnés dans la nuit de vendredi à samedi.

Au moins 500 hommes ont été mobilisés et sont intervenus à partir de 2h00 du matin. "Nous avons saisi des pangas (machettes, ndlr) et toutes les armes dangereuses que (les mineurs) ont l'habitude de porter en public", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police régionale, Thulani Ngubane.

Sans ménagement

La télévision d'information eNCA a indiqué que les policiers étaient intervenus sans ménagement, "mettant tout sens dessus dessous", y compris dans les pièces où étaient hébergées des familles.

"A chaque fois que nous verrons un comportement contraire à la loi, des gens défiant la loi dans des rassemblements illégaux, nous interviendrons", a ajouté le porte-parole de la police, précisant qu'il y avait eu au moins 19 arrestations depuis vendredi après-midi, dont cinq dans la nuit. "Nous allons continuer à agir comme nous avons commencé à le faire".

Les policiers ont formé d'énormes tas avec les bâtons que les mineurs brandissent traditionnellement dans les manifestations, en chantant et dansant.

Tirs de balles en caoutchouc

A la mi-journée, un hélicoptère militaire survolait la zone alors que la police venait de disperser un nouveau rassemblement de plusieurs centaines de mineurs, près de Lonmin, provoquant des heurts sporadiques. Au moins un homme a été blessé, touché au bras et au torse par un tir de balles en caoutchouc, a constaté l'AFP.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS