Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Christchurch - Un séisme de magnitude 7, l'un des plus violents de l'histoire néo-zélandaise, a secoué dans la nuit Christchurch, deuxième ville du pays. La secousse a provoqué des destructions massives mais n'a fait que des blessés, dont deux graves.
"En tant que nation, nous avons été extrêmement chanceux de ne pas déplorer de morts", a déclaré le ministre de la Sécurité civile John Carter, ajoutant: "En fait, nous sommes bénis".
Réveillés au petit matin, les habitants sont sortis paniqués de chez eux et ont découvert des rues jonchées de verre et de gravats suite à l'écroulement de façades entières de bâtiments. Des voitures étaient écrasées, des ponts se sont effondrés et les canalisations de gaz ont été coupées en de nombreux endroits. La moitié de la ville environ était privée d'électricité.
Deux hommes âgés d'une cinquantaine d'années ont été grièvement blessés, a indiqué l'hôpital de Christchurch. L'un a été victime de la chute d'une cheminée et l'autre atteint par des bris de verre. Selon les responsables de la défense civile, le faible nombre de victimes s'explique par l'heure - 04h35 (18h35 en Suisse vendredi) - à laquelle la secousse s'est produite.
Etat d'urgence et couvre-feu
Si le bilan humain semble limité, les dégâts matériels sont en revanche considérables et pourraient atteindre 2 milliards de dollars néo-zélandais (1,45 milliard de francs), selon une estimation officielle. Le premier ministre John Key, qui s'est rendu sur place, a déclaré: "Nous n'allons pas laisser Christchurch endurer seule cette grande tragédie".
Christchurch, 340'000 habitants, est la plus grande ville de l'Ile du Sud - qui constitue avec l'Ile du Nord la Nouvelle-Zélande - et est située sur la côte orientale. L'état d'urgence a été déclaré dans la ville, a annoncé le maire de Christchurch, Bob Parker, qui s'est dit "horrifié par l'ampleur des dégâts".
Un couvre-feu a été imposé entre 19h00 et 07h00 locales dans le centre-ville, alors que l'armée venait prêter main forte à la police pour participer aux secours et lutter conter le pillage.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS