Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - Les bourses européennes ont chuté lundi, plombées par des craintes persistantes de contagion de la crise de la dette dans la zone euro, malgré l'adoption dimanche du plan d'aide à l'Irlande. Le SMI a ainsi clôturé en baisse marquée de 1,33% à 6397,50 points.
A Paris, l'indice phare de la bourse, le CAC 40 a perdu 2,46% pour terminer largement sous la barre des 3700 points. Londres a cédé 2,08% et Francfort 2,20%. Madrid abandonnait 2,33%, tandis que Milan a chuté encore plus fortement sur une glissade de 2,67%.
Les marchés sont entraînés à la baisse "par les spéculateurs baissiers, qui ont les mains libres pour manipuler le marché étant donné que personne ne veut se mettre en face pour acheter. Les investisseurs classiques sont complètement tétanisés et n'osent plus rien faire", explique un courtier de Turgot AM.
"Toutes sortes d'inquiétudes agitent le marché et la principale reste: après l'Irlande qui sera le prochain?", ajoute-t-il.
Après avoir très brièvement salué l'adoption du plan d'aide pour l'Irlande, les marchés doutaient à nouveau de la capacité de la zone euro à résoudre de nouvelles crises qui pourraient toucher d'autres pays fragiles, comme le Portugal ou l'Espagne.
Comme attendu, les membres de l'Union européenne (UE) ont adopté dimanche un plan de sauvetage de 85 milliards d'euros en faveur de l'Irlande auquel s'est joint le Fonds Monétaire International (FMI), comme pour la Grèce au printemps.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS