Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Xining - Les journaux ont été publiés en noir et blanc en Chine et les drapeaux étaient en berne sur les bâtiments officiels. Le pays observe un deuil national à la mémoire des quelque 2000 morts du séisme du Qinghai, il y a exactement une semaine.
Une foule immense de milliers de personnes a observé trois minutes de silence, sous la neige, à Xining, capitale de la province sinistrée du Qinghai, selon des images retransmises par la télévision. Des milliers de responsables officiels, de militaires, d'habitants et d'écoliers sont restés figés, la tête baissée, sur la vaste esplanade du centre de la ville.
La circulation a été interrompue dans le centre de Pékin pour une courte cérémonie de mise en berne du drapeau sur la place Tiananmen. La télévision a expurgé sa programmation de toutes les émissions récréatives. Les théâtres, cinémas et autres salles de spectacle ont été fermés.
Le gouvernement a décrété une journée de deuil national pour les victimes du tremblement de terre de magnitude de 6,9 dans la préfecture de Yushu, sur le plateau tibétain, qui a fait, selon un dernier bilan provisoire, 2064 morts et 175 disparus.
Une semaine après le séisme, les sauveteurs continuaient de fouiller les décombres, mais étaient gênés par le froid, l'altitude et les glissements de terrain provoqués par les centaines de répliques du séisme. La secousse a détruit à plus de 85% les habitations de la ville de Jiegu, peuplée essentiellement, comme toute la région, de membres de l'ethnie tibétaine.
La zone, a une altitude moyenne de 4000 mètres, est difficile d'accès. L'aide a commencé à y arriver en masse qu'en début de semaine.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS