Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'expédition dirigée par Franklin a quitté le Royaume-Uni le 19 mai 1845. Elle a disparu peu après son passage dans la Baie de Baffin, entre le Groenland et les côtes du Nunavut, dans le cercle arctique. L'Erebus a finalement été retrouvé en 2014; le Terror, en 2016 (archives).

KEYSTONE/EPA/PARKS CANADA / HANDOUT

(sda-ats)

Le Royaume-Uni va offrir au Canada les épaves de deux navires de l'expédition menée par l'explorateur britannique Sir John Franklin, a annoncé lundi le gouvernement britannique. La flotte a disparu dans l'Arctique canadien en 1846 dans des circonstances mystérieuses.

Les épaves des navires HMS Erebus et HMS Terror, fleurons de la flotte britannique de l'époque, seront remises au gouvernement canadien dans les prochaines semaines, selon un communiqué du ministère de la Défense. Cependant, le gouvernement britannique conservera "un petit échantillon d'objets" récupérés dans les vestiges des navires pour les exposer dans les musées.

"Cet arrangement exceptionnel démontrera l'importance historique pour le peuple canadien de l'expédition Franklin et assurera que ces épaves et objets seront préservés pour les générations futures", a déclaré le secrétaire à la Défense Michael Fallon.

Les deux navires composant l'expédition dirigée par Franklin ont quitté le Royaume-Uni le 19 mai 1845 en direction du passage du Nord-Ouest liant les océans Atlantique et Pacifique au nord du Canada. L'expédition a disparu peu après son passage dans la Baie de Baffin, entre le Groenland et les côtes du Nunavut, dans le cercle arctique.

Pris au piège

En 1859, une expédition dépêchée sur place par la veuve de Franklin découvre une note évoquant le destin tragique des marins pris au piège des glaces et arrivant à court de vivres un an et demi plus tard. Selon cette note découverte sur l'île du Roi-Guillaume, Franklin et 23 de ses marins sont morts dans des circonstances inconnues le 11 juin 1847.

L'Erebus a finalement été retrouvé dans le détroit de Victoria en 2014 et le Terror a été localisé à 24 mètres de profondeur près de l'île du Roi-Guillaume en 2016. Les deux épaves ont été désignées comme lieux historiques nationaux canadiens, et l'agence fédérale Parcs Canada prévoit des travaux d'excavation de l'Erebus l'été prochain.

La ministre canadienne de l'Environnement Catherine McKenna, remerciant le gouvernement britannique de ce don, a également souligné la contribution des peuples inuits locaux à la découverte de ces sites archéologiques. "Nous continuerons maintenant à travailler avec nos partenaires inuits à la protection et à la mise en valeur des artefacts et des sites des deux épaves pour de nombreuses générations à venir", a-t-elle poursuivi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS