Toute l'actu en bref

Au printemps 2016, la situation dans le camp d'Idomeni en Grèce était désespérée. Le gouvernement grec et les bénévoles s'engagent pour accueillir ces réfugiés dans de bonnes conditions (archives).

KEYSTONE/EPA ANA-MPA/YANNIS KOLESIDIS

(sda-ats)

Deux ambulances ont quitté lundi Berne à destination de la Grèce. Elles apporteront une aide médicale aux migrants et aux réfugiés.

Les deux véhicules médicalisés arriveront à Athènes le 13 février. La première antenne mobile sera mise au service de secours publics. Elle transportera les malades et les blessés, écrivent lundi l'association "Solidarité pour la Grèce" et le syndicat Unia. L'association a acquis les deux véhicules avec le soutien d'Unia.

La deuxième ambulance sera aménagée en dispensaire mobile. Elle assurera les soins médicaux et dentaires dans les camps de réfugiés de la région d'Athènes. Le véhicule sera donné à l'association "Solidarity4all" qui coordonne les différents groupes de volontaires et plus de 50 dispensaires de solidarité dans le pays.

En décembre, une première ambulance a été livrée à la Grèce. L'ambassade de Suisse a aidé l'association à entrer en contact avec les autorités sanitaires de la capitale grecque.

60'000 personnes bloquées

L'aide médicale s'adresse à la population grecque, aux migrants et aux réfugiés. "A force d'économies, le secteur de la santé grec est aujourd'hui à genoux", souligne l'association.

Depuis que l'Europe a fermé ses frontières aux réfugiés, plus de 60'000 personnes sont bloquées en Grèce.

ATS

 Toute l'actu en bref