Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Golf - L'Américain Tiger Woods a retrouvé des couleurs sur les parcours de golf en remportant dimanche à Thousand Oaks (Californie) le Chevron World Challenge.
Il y a deux semaines, il avait déjà aidé les Etats-Unis à remporter en Australie la Coupe des Présidents.
Sa victoire à Thousand Oaks est son premier trophée individuel depuis deux ans (Masters d'Australie le 15 novembre 2009). Peu après, se déclenchait le très médiatisé scandale sexuel qui lui a coûté un divorce, la perte de nombreux parraineurs et a également fortement altéré l'image du No 1 mondial à l'époque.
Ce scandale, ses nombreuses blessures lors des deux dernières saisons et sa décision de modifier son swing ont contribué à le faire tomber au-delà de la 50e place mondiale et il a accumulé des contre-performances indignes du joueur aux 14 victoires en Grand Chelem que le monde connaissait jusqu'alors.
Ce succès est toutefois à relativiser car le tournoi de Thousand Oaks, qu'il organise lui-même au profit de sa fondation, n'est pas une épreuve officielle sanctionnée par un circuit professionnel majeur et ne comptait que 18 joueurs.
Mais il offre toutefois des points pour le classement mondial et ses adversaires en Californie n'avaient rien d'anonymes. Quatre des onze premiers joueurs mondiaux étaient d'ailleurs présents sur les greens de Thousand Oaks (les Américains Steve Stricker, Matt Kuchar, Nick Watney et Webb Simpson).
"Cela fait du bien", a sobrement déclaré Woods, qui a enchaîné 27 tournois individuels sans victoire. Le Californien n'a pu réprimer un rugissement de joie après son birdie réussi au dernier trou. Grâce à ses deux birdies aux trous No 17 et No 18, Woods a effacé un débours d'un coup sur son compatriote Zach Johnson pour s'imposer avec un coup d'avance avec un total de 278.

ATS