Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des policiers et des soldats belges patrouillent à Bruxelles (archives).

KEYSTONE/AP/VIRGINIA MAYO

(sda-ats)

La police belge a arrêté deux hommes lors d'une opération antiterroriste conduite dans la nuit de vendredi à samedi. Ils ont été inculpés de "participation aux activités d'un groupe terroriste", a indiqué samedi soir le parquet fédéral belge.

Ces inculpations font suite à plusieurs perquisitions qui se sont déroulées dans la nuit de vendredi à samedi à Verviers, dans l'est de la Belgique, et à Tournai, près de la frontière française, a précisé le parquet dans un communiqué.

"Deux personnes sont inculpées de participation aux activités d'un groupe terroriste, comme auteur ou co-auteur", a détaillé le communiqué, ajoutant que les perquisitions se sont déroulées sans incident. Ni arme ni explosif n'ont été découverts lors des perquisitions. Le parquet n'a pas voulu livrer d'autres détails, notamment quant à l'identité des individus inculpés.

Selon des médias belges, l'homme appréhendé à Verviers, âgé de 20 ans, aurait projeté de se faire exploser pendant une des retransmissions publiques organisées en Belgique à l'occasion de la rencontre de l'Euro 2016 Belgique-Hongrie dimanche soir à Toulouse, dans le sud-ouest de la France.

Interpellation aussi à Anvers

La semaine dernière, trois hommes avaient été inculpés pour tentative d'assassinat dans le cadre d'une autre opération antiterroriste. Des dizaines de perquisitions avaient été effectuées dans 16 communes belges, le parquet fédéral ayant expliqué que "les élements recueillis dans le cadre de l'instruction nécessitaient d'intervenir immédiatement".

Ces opérations avaient été effectuées quelques heures avant le match Belgique-Irlande de l'Euro 2016 de football.

Par ailleurs, la police d'Anvers (nord de la Belgique) a interpellé samedi un combattant de l'Etat islamique (EI) de retour de Syrie, où il serait parti en mars 2013, selon des médias belges. Il s'agit d'un ancien chef du groupuscule radical islamiste Sharia4Belgium, âgé de 38 ans, condamné par défaut à douze ans de prison en Belgique, ont-ils rapporté.

ATS