Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les avions dits du "jugement dernier", ont été construits dans les années 1970. Ici l'un des quatre Boeing 747 renforcés des Etats-Unis à l'aéroport de Zurich en janvier 2016 (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Deux avions de l'armée américaine dits du "jugement dernier", car ils sont conçus pour résister à la chaleur dégagée par une explosion nucléaire, ont été endommagés par une tornade dans le Nebraska. L'armée de l'air a reconnu l'incident vendredi.

Les avions "Doomsday", des Boeing 747 renforcés, ont été construits dans les années 1970. Ils sont appelés à servir de centre de commandement volant pour le secrétaire à la Défense ou pour le chef d'état-major inter-armées américain en cas d'attaque nucléaire contre les Etats-Unis.

Grâce à leur équipement de ravitaillement en vol, ils peuvent rester dans les airs pendant plusieurs jours et sont protégés contre la chaleur et les ondes électro-magnétiques provoquées par une explosion nucléaire.

Ces avions - quatre au total - disposent d'un système de communication satellitaire perfectionné pour rester en contact avec le monde entier. Ils peuvent aussi communiquer avec les sous-marins nucléaires américains. En temps normal, ils servent aussi aux déplacements du ministre américain de la Défense à travers le monde.

Imprévu

Mais leurs protections perfectionnées n'ont pas été utiles à deux d'entre eux face à une tornade imprévue qui les a touchés sur la base aérienne d'Offutt, dans le Nebraska (centre), où ils étaient stationnés.

"Deux avions ont été endommagés", a sobrement reconnu Patrick Ryder, porte-parole de l'US Air Force, sans être en mesure d'indiquer quand les avions pourraient être de nouveau opérationnels.

ATS