Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice new-yorkaise a inculpé deux collaborateurs de la banque suisse Julius Baer pour fraude fiscale. Ils auraient permis à leurs clients de faire échapper 600 millions de dollars (environ 500 millions de francs) au fisc américain.

Un porte-parole de Julius Baer a confirmé mercredi cette information à l'ats. La banque refuse en revanche de commenter davantage ce cas par respect pour la protection de la personnalité. L'acte d'accusation publié par le procureur de New York, révèle le nom des inculpés, mais ne précise pas celui de la banque.

A différents médias, les représentants de Julius Baer ont indiqué soutenir les négociations en cours entre la Suisse et les Etats-Unis en matière de fraude fiscale et coopérer dans les enquêtes du gouvernement américain.

Cinq ans de prison

Selon l'acte d'accusation, les deux conseillers domiciliés en Suisse ont travaillé pour la banque incriminée jusqu'à la fin de l'année dernière, l'un depuis le début des années 1990, l'autre depuis 2005. Ils auraient aidé quelque 180 riches contribuables américains à dissimuler 600 millions de dollars au total sur des comptes en Suisse pour échapper au fisc de leur pays.

Les comptes off-shore étaient ouverts sous des noms de code ou au nom de soit-disant parents vivant à l'étranger. Les banquiers ont assuré à leurs clients que leur argent serait en sécurité, Julius Baer n'étant plus représenté aux Etats-Unis.

Ils ont aussi fait le déplacement aux Etats-Unis pour rencontrer leurs clients dans des hôtels de Manhattan. Les deux inculpés risquent chacun cinq ans de prison, ainsi qu'au minimum une amende de 250'000 dollars.

ATS