Navigation

Deux députés somaliens abattus à Mogadiscio en 24 heures

Ce contenu a été publié le 22 avril 2014 - 10:49
(Keystone-ATS)

Un député somalien a été tué par balle mardi à Mogadiscio, a annoncé la police. Cet assassinat survient au lendemain de celui d'un autre député, tué dans l'explosion d'une bombe fixée sur sa voiture dans la capitale somalienne.

Abdiaziz Isak Mursal a été abattu près de son domicile par deux hommes qui ont pris la fuite. "Nous n'avons pas de détails, mais je peux vous confirmer que le député est mort", a déclaré le policier Mohamed Dalane. Les assassins "lui ont tiré dessus à plusieurs reprises et il est mort sur le coup", a-t-il ajouté.

Cet assassinat n'a pas été revendiqué, mais les insurgés islamistes shebab ont revendiqué l'attentat à la bombe qui a tué lundi un autre député, Isak Mohamed Ali, et blessé son collègue Mohamed Abdi.

"Tous (les parlementaires) sont des cibles des moudjahidine et ils seront tués un par un", a prévenu un porte-parole des shebab, Cheikh Abdulaziz Abu Musab.

En décembre, un autre député, Feisal Warsame Mohamed, avait été tué par l'explosion d'une bombe placée sous son siège dans sa voiture. Le véhicule du député Cheikh Adan Mader avait lui aussi explosé en juillet 2013, mais le parlementaire s'en était tiré indemne.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.