Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux prisonniers de Champ-Dollon (GE) ont réussi à prendre la poudre d'escampette samedi soir du quartier cellulaire hospitalier situé au sein des Hôpitaux universitaires genevois (HUG). Ils ont blessé et menacé deux gardiens. Tous deux ont été interpellés.

L'un a pu être appréhendé peu après, le second dimanche en fin de matinée, a indiqué le Ministère public qui a ouvert une enquête "pour mutinerie de détenus et tentative de meurtre". Un agent de détention souffre de contusions aux deux bras ainsi que d’une profonde plaie au cuir chevelu.

Un des prisonniers est notamment en détention provisoire pour brigandage. Le deuxième a en revanche écopé de 7 ans de prison pour contrainte sexuelle, brigandage et infraction à la loi fédérale sur les armes.

C'est la deuxième fois en près de deux semaines qu'un incident de ce type se produit aux HUG. Un détenu de Champ-Dollon qui y séjournait pour recevoir des soins a échappé à la vigilance de l'agent privé de sécurité qui le surveillait. Il a aussi été retrouvé par la police peu de temps après.

ATS