Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tokyo - Deux condamnés à mort pour meurtre ont été exécutés au Japon, ont annoncé mercredi les médias nippons, citant notamment la ministre de la justice Keiko Chiba. Ces exécutions sont les premières depuis l'arrivée au pouvoir du Parti Démocrate du Japon (PDJ, centre-gauche) en septembre 2009.
Les précédentes pendaisons, concernant trois condamnés dont un Chinois, avaient eu lieu le 28 juillet 2009, à l'époque où les conservateurs du Parti Libéral-Démocrate étaient encore aux affaires.
Aucune sentence n'avait été appliquée depuis que le PDJ avait pris la direction du gouvernement au mois de septembre suivant, après sa victoire aux élections législatives, que ce soit sous le Premier ministre Yukio Hatoyama ou son successeur, Naoto Kan.
Le parti majoritaire n'avait pas expressément annoncé de moratoire sur les pendaisons, mais Mme Chiba, dont la signature est nécessaire, n'avait jusqu'à présent donné son feu vert à aucune exécution en raison de son opposition personnelle à la peine capitale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS