Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vincent Kucholl, à gauche, a catégoriquement démenti vouloir voter oui le 4 mars dans sa réponse sur Facebook (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Une page Facebook qui soutient l'abolition de la redevance radio-TV s'est attiré les foudres des deux humoristes Vincent Kucholl et Vincent Veillon, selon Le Matin Dimanche. Elle assurait que les deux stars de l'émission 26 minutes de la RTS soutenaient l'initiative.

Contactés par Vincent Kucholl, puis par le journal dominical, ils ont revendiqué leur droit à la caricature, indiquant que tout "est parti d'une blague". Menacés de poursuites, ils ont finalement supprimé le post.

Le comité officiel de l'initiative "No Billag", qui a confirmé ce dérapage à l'ats, s'est clairement distancié du procédé. Il condamne "toute tentative de niveler le débat par le bas, quel que soit le camp".

Interrogé sur l'identité des administrateurs de cette page Facebook, Nicolas Jutzet, président du comité de campagne romand affirme n'en avoir aucune idée. "Nous veillons à ce que les partisans qui communiquent de manière non officielle sur les réseaux sociaux n'utilisent pas le logo du comité", indique-t-il.

Bien qu'on soit à quatre mois de la votation, le comité relève un débat déjà très émotif et sensible dans les deux camps. "Nous invitons les gens, des deux bords, à éviter les attaques ad hominem et les insultes", écrit le comité dans un post.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS