Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un incendie incontrôlé dans la région de Denver (Colorado), aux Etats-Unis, a redoublé d'ardeur dans la nuit de dimanche à lundi. Le sinistre a entraîné des milliers d'évacuations et détruit plus de 100 bâtiments, alors qu'une personne était portée disparue.

Dans l'Etat voisin du sud, au Nouveau-Mexique, un autre incendie brûlait des hectares de forêt, mais les pompiers parvenaient à le combattre lundi à la faveur d'une accalmie des vents.

Dans le Colorado, au contraire, des températures élevées accompagnées de vents forts attisaient les flammes, ce qui laissait peu d'espoir d'extinction. "L'espoir de contenir le feu aujourd'hui est mince et totalement dépendant des conditions météo", a déclaré le commandant des pompiers sur place, Bill Hohnenberg.

Nuit sans répit

L'incendie - baptisé High Park - s'est déclaré samedi matin près de Fort Collins, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Denver. Mais malgré les quelque 250 pompiers mobilisés sur le terrain dimanche soir, les flammes avaient détruit plus de 15'000 hectares de végétation au lendemain d'une nuit sans répit, selon un communiqué du shérif du comté de Larimer.

Une personne est par ailleurs toujours portée disparue, ont précisé les autorités. "Il y a un bâtiment brûlé et tous les indices portent à croire que cette personne pourrait s'être trouvée à l'intérieur", a dit le shérif, Justin Smith.

Environ 2600 ordres d'évacuation ont été envoyés aux habitants ce week-end. Une centaine de bâtiments - maisons et constructions diverses - ont été endommagés ou détruits par l'incendie, un chiffre en constante évolution.

La foudre en cause

La foudre pourrait être à l'origine de l'incendie, selon le shérif, mais l'enquête se poursuit pour en déterminer les causes avec certitude.

Au Nouveau-Mexique, 14'000 hectares ont été brûlés dans un incendie qui se serait aussi déclenché en raison de la foudre. Une trentaine de bâtisses ont jusque-là succombé aux flammes, selon un communiqué du service d'information des incendies de l'Etat.

ATS