Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux Kurdes d'Irak réfugiés en Suisse devront répondre devant la justice d'actes liés à la nébuleuse terroriste Al-Qaïda. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a transmis lundi son acte d'accusation.

Les deux Kurdes irakiens ont été arrêtés en novembre 2008 à Bâle. Ils ont été placés en détention provisoire pendant treze mois pour l'aîné et dix mois et demi pour le cadet. Ils ont été libérés, mais doivent se présenter chaque semaine à un poste de police. Leurs permis d'établissement et leurs documents d'identité irakiens leur ont en outre été confisqués, a précisé le MPC à l'ats.

Dans son acte d'accusation à l'attention du Tribunal pénal fédéral, le MPC accuse ces deux personnes de participation et de soutien à une organisation criminelle, de provocation publique au crime ou à la violence et de représentation de la violence, ainsi que de faux dans les titres et d'autres délits.

"Influence décisive"

Selon les enquêtes du parquet, les deux Kurdes irakiens ont consacré une grande partie de leur temps au service d'une nouvelle organisation criminelle à visées terroristes dirigée par Najmuddin Faraj Ahmad, alias Mullah Krekar, par ailleurs fondateur de l'organisation terroriste Ansar al Islam.

Ils ont aussi exercé une influence décisive sur la structure et le fonctionnement de cette nouvelle organisation. Créée avec la participation de l'aîné des deux frères, selon l'acte d'accusation, elle poursuivait une stratégie en plusieurs étapes pour recruter de nouveaux partisans et renforcer Al-Qaïda.

Vidéos d'attentats

Le MPC reproche à l'aîné des deux frères d'avoir mis en place, exploité et partiellement financé un forum et diverses pages Internet. Il aurait transmis des messages entre Mullah Krekar et les groupes terroristes irakiens proches d'Al-Qaïda. Il aurait aussi reçu des vidéos sur les attentats commis par ces groupes et les aurait publiées et commentées sur le forum de l'organisation.

Le cadet aurait quant à lui, en connaissance de cause, participé activement aux plateformes et chat rooms. Il a assumé diverses fonctions et rédigeait ses propres contributions, accompagnées d'images.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS