Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des chasseurs bénéficieront d'une autorisation spéciale durant la chasse pour abattre les deux loups (photo symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BRUN

(sda-ats)

Deux loups pourront être abattus dans les régions de Conches et du Val d'Anniviers (VS). Au moins 120 moutons y ont été tués durant l'été sur des alpages protégés, non protégeables ou non protégés.

Dans la région de Conches, "au moins 23 moutons ont été tués et 10 autres blessés sur des alpages protégés", a indiqué l'Etat du Valais jeudi dans un communiqué. Les attaques se sont accrues fortement à partir de la mi-août et jusqu'à la fin de la semaine dernière.

Compte tenu du fait qu'au moins 15 moutons ont été tués et que les alpages protégés concernés ont aussi subi des pertes l'an dernier, les conditions d'un tir sont réunies. Le Conseiller d'Etat Jacques Melly l'a donc ordonné sur les trois alpages concernés et dans leurs environs.

Pas de meute confirmée

Dans le Val d'Anniviers, 39 moutons ont été tués par le loup lors de la saison d'estive sur des alpages protégés et non protégeables, et des attaques se sont également déroulées l'an dernier. Le Conseil d'Etat a donc également autorisé le tir d'un loup isolé sur deux alpages protégés et deux alpages non protégeables de la région.

En Anniviers, la présence d'une meute au sens du Concept Loup Suisse a pu être confirmée en septembre 2017. Elle n'a en revanche pas pu être établie cette année, et ce malgré un monitoring à l'aide de pièges photographiques, d'analyses ADN, de pièges acoustiques et d'observations, précise l'Etat du Valais.

Sans indice de la présence d'une meute, les critères pour le tir d'un loup isolé s'appliquent. Mais en cas d'indices d'une meute les jours à venir, la décision de tir d'un loup isolé serait annulée au profit d'un tir de régulation, précise Peter Scheibler, chef du service valaisan de la chasse, de la pêche et de la faune (SCPF).

Chasseurs désignés et autorisés

Les tirs seront réalisables dès vendredi, jour de la publication des décisions dans le Bulletin officiel, et durant 60 jours. Mais ce délai expiera dès que les moutons qui se trouvent sur les alpages concernés auront désalpé.

Jusqu'au 17 septembre, jour d'ouverture de la chasse haute, ce sont les gardes-chasse qui pourront effectuer les tirs. Une fois la saison de chasse ouverte, le SCPF désignera des chasseurs actifs dans les périmètres concernés et leur délivrera une autorisation spéciale pour abattre les deux loups.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS